Forum de RP Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Protégeons Fureku, attaque d'entités glacées !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yukihyo
Roi Blanc
avatar

Messages : 264
Localisation : Dojo de Malekh

Personnage RP
Niveau : 25
Missions effectuées: 0
Meilleur ami: Maka Kamirai

MessageSujet: Protégeons Fureku, attaque d'entités glacées !    Lun 15 Mai - 16:04

Après mes retrouvailles avec Amanda, j’avais décidé de retourner avec elle à Fureku le village de notre enfance situé dans la région de Fuyu. J’avais vraiment besoin de repos suite à mes entrainements incessants et me rendre dans une région aussi calme était sans conteste la meilleure solution. De plus, cela faisait très longtemps que je ne m’étais pas rendu dans mon village natal alors y retourner et qui plus est avec ma dulcinée n’était que bénéfique même si cela pouvait également être une légère source de nostalgie. Est-ce que les gens là-bas me reconnaîtraient ? Est-ce qu’ils se souviendraient de moi ? De nombreuses questions se bousculaient dans ma tête quand à mon retour à Fuyu. J’étais à la fois excité et impatient à tel point que j’en devenais difficilement supportable pour les gens qui m’entouraient, on aurait clairement dit un enfant. Mais je n’en avais que faire de l’avis des autres, tout ce que je voulais c’était commencer ce voyage et tout de suite.

Je fus tout de même contraint d’attendre trois jours avant d’enfin pouvoir partir en direction de Fuyu. Trois longs jours mais le moment que j’attendais tant était enfin arrivé. C’était l’heure de quitter Shiawase. Amanda et moi-même partîmes à l’aube. Nous avions décidé de faire la route sur le dos de mon lion blanc Sekhmet. Notre périple dura ainsi pendant près de cinq jours. Oui cinq jours c’est le temps qu’il nous fallut pour apercevoir les montagnes enneigées de Fuyu. Si pour un si gros voyage cela ne semblait pas être très long, pour moi cela m’avait paru être une éternité. J’avais bien évidemment été victime de mon incorrigible impatience mais que voulez-vous, j’étais comme ça et je ne risquais pas de changer tout de suite. Après avoir franchi lesdites montagnes, il ne nous fallut qu’une demi-journée de voyage supplémentaire pour pénétrer dans le hameau qui avait abrité mon enfance : Fureku.

Mon ancienne maison était toujours inhabitée nous y passerons donc notre séjour. Pénétrer à l’intérieur de ce chalet et sentir l’odeur du bois qui composait les murs me faisaient remonter tellement de souvenirs. Les journées entières passées avec Maka, mon frère et Amanda à faire des bêtises, les chamailleries, mais aussi tous ces moments avec mon père. Ma vie à Shiro me plaisait et je n’avais aucun regret de m’y être installé, mais il est clair que repenser à cette époque avait de quoi me rendre nostalgique. Surtout que je n’étais pas revenu seul, j’étais accompagné d’Amanda, la même Amanda qui avait fait toutes ces bêtises avec moi depuis notre tendre enfance.

Les premiers jours se passèrent sans le moindre souci. Nous passions nos journées à nous reposer et à nous balader dans la neige. Cela nous permettait également de nous retrouver après tout ce temps. C’était parfait, oui absolument tout était parfait et j’avais presque envie que le temps s’arrête tant j’étais heureux et épanoui dans cette situation. Mais je savais pertinemment que je ne pouvais pas abandonner mes responsabilités à Shiro, ainsi que mes nouveaux amis. Fuyu ne représentait que mon passé au final.

Cependant, au cinquième matin, alors que nous étions en train de marcher dans le village, un attroupement s’était formé dans le centre de ce dernier, sur la place principale. C’est notamment au bord de cette place que l’on trouvait l’auberge du Poney Enneigé. Nous décidâmes de nous approcher pour écouter ce qu’il se disait. Et c’est un petit enfant d’une dizaine d’année au maximum qui parlait, le pauvre semblait terrifié. Il racontait que des golems et des aigles faits de glaces avançaient en direction du village et qu’ils provoquaient de nombreux dégâts sur leur passage et ils étaient déjà au lac gelé. Amanda se tourna vers moi et semblait très inquiète :

- Marvin ! Il faut faire quelque chose sinon ils vont raser le village !

Elle avait raison, si on les laissait arriver jusqu’ici les dommages pourraient être très importants et catastrophiques pour certains paysans. Il fallait donc agir au plus vite pour arrêter ces entités glacées dans leur avancée.

- Tu as raison, je vais y aller toi reste ici au cas où j’échouerais tu pourrais bien être leur dernier rempart.

Je déposais un baiser sur ses lèvres avant de transpercer la foule pour me rendre au côté du gamin et annoncer aux villageois que je prenais les choses en main.

- Ne vous inquiétez pas, je m’en vais de ce pas au lac pour les stopper.

Un villageois prit alors la parole pour me répondre :

- Pour qui tu te prends ? Tu crois vraiment qu’on va faire confiance à un simple étranger ?

J’allais répondre mais je fus coupé par un vieillard avant d’avoir le temps de prononcer le moindre mot :

- Petit insolent tu sais à qui tu t’adresses ? C’est Marvin White ! Il est originaire de ce village, il y a grandi. C’est un enfant de Fuyu et si tu ne me crois pas il suffit de regarder ses cheveux blancs ! Alors montre lui un peu de respect, si quelqu’un peut nous aider c’est bien lui !

Il y eu un mouvement de chuchotements à l’annonce de mon nom, visiblement les gens savaient encore qui j’étais, du moins ils connaissaient mon nom. Et le nom White était très respecté autrefois dans la région. J’étais rassuré, le villageois n’avait pas répondu au vieillard et s’était incliné devant moi en guise d’excuses. Je repris alors :

- Bien encore une fois, ne vous inquiétez pas si jamais j’échoue Amanda Sky ici présente s’occupera de la suite. – Je pointais Amanda du doigt avant de reprendre – Maintenant je vous pose la question, y a-t-il quelqu’un ici présent qui veuille se rendre au Lac Gelé avec moi pour affronter les Golems ? Je peux y aller seul mais c’est toujours plus prudent d’être au moins deux alors je vous donne deux minutes pour vous manifester et pas une de plus car le temps presse et joue contre nous !

J’attendais donc que quelqu’un se manifeste au plus vite pour pouvoir partir et régler cette histoire.

_________________
Don't forget what I've done ~ Loyalty
Revenir en haut Aller en bas
http://kuro-shiro.forumactif.org
Ike Nakaoka
Soldat
avatar

Messages : 10

Personnage RP
Niveau : 1
Missions effectuées: 0
Meilleur ami: Aucun

MessageSujet: Re: Protégeons Fureku, attaque d'entités glacées !    Ven 19 Mai - 20:00

Après la mystérieuse aventure avec ces deux étrangers sur le chemin de Fureku, une autre histoire étonnante m'est arrivé, moi. Oui, oui, tout ça d'affilé. On peut dire que mon voyage a été rempli de... Chance.

     Mon sac de provision, ayant été déchiré et entièrement consommé, je ne pouvais plus rien transporter et surtout plus me sustenter, ce qui était très important, beaucoup trop important ! Malgré ça, j'étais content que mes habits n'était pas abimé.Vu le climat glacial de Fuyu, je n'aurai pas pu supporter le froid intense pendant le reste du trajet jusqu'à Fureku.

     En resserant ma veste au niveau du col pour me protéger du froid, je regardais au loin le paysage qui s’étendait à perte de vue. On pouvait distinguer une masse noire au fond, qui était le village. En soupirant, je me suis dit que j’arriverais là-bas avant la fin de la journée.

     Jusqu’aux abords du village, il n’y a pas grand-chose à dire : j’ai marché, marché, marché, je me suis reposé quelques minutes dans la neige, puis j’ai recommencé à marcher, encore marcher, une boucle sans fin.

     J’étais arrivé à un lac gelé, proche du village. En regardant l’endroit, je me suis dit que c’était un lieu de rassemblement favori : une troupe d’enfant s’amusait à glisser sur la surface du lac gelé, faisait des batailles de boules de neige, ou jouait à des jeux de leur âge. Certains, plus grand, ne faisaient que discuter entre eux, mais cela était suffisant pour me donner un sourire aux lèvres. Il n’y a pas si longtemps, j’étais comme eux, un simple garçon innocent qui jouait avec sa maman.

     Mais cette joie était de courte durée. Un tremblement de terre me fit reprendre mes esprits. Un garçon hurlait, en pointant son doigt dans la direction où j’étais arrivé. En suivant le regard, je me suis dit en soupirant que ma journée était loin d’être terminée. Mais tout cette exspération fut remplacée par de la peur, lorsque je vis la raison du cri du garçon.

     C’était un golem, géant de trois mètres, entièrement fait de glace. Il était accompagné d’un oiseau que je ne reconnaissais pas, posé sur son épaule. Ce qui était surtout effrayant chez ce golem, c’était ces stalactites (ou stalagmites) qui étaient parsemés sur son corps un peu partout. Et il avançait droit vers nous. Ou plutôt vers le village.

     J’avais l’impression qu’il ne faisait pas attention aux enfants. Peut-être qu’ils ne les intéressaient pas. Mais c’est quand le golem m’a vu que j’ai compris… C’est simple, il ne les voyait pas. Leur taille était beaucoup trop petite pour qu’il puisse les apercevoir. Tant mieux pour eux, car maintenant ils couraient tous vers le village, pour se mettre en sécurité. Moi aussi, je voulais faire ça.

     Mais il restait le groupe des adolescents. Et certains d’entre eux ne voulait pas partir. Au contraire, ils étaient déterminés à se battre contre ce géant. Cet excès de confiance était peut-être dû au fait qu’ils ont acquis récemment des capacités qu’ils n’avaient pas avant. Moi aussi, j’étais un garçon comme eux, lorsque mes capacités sont apparues. Mais j’ai été « baptisé ». Et, pour eux, le baptême était encore trop tôt.

     Je n’étais pas le seul à avoir remarqué le comportement de ces enfants. L’oiseau aussi les avaient vu, et ils se tenait sur ses positions, prêt à attaquer le premier d’entre eux qui foncerait vers eux. Et c’est vite arrivé. Un des garçons (toujours eux d’ailleurs, pourquoi pas des filles ?) fonça vers le golem en criant de toute ses forces. En même temps, le golem leva son poing pour l’abattre sur lui, tandis que l’oiseau fonçait à toute allure vers le groupe d’enfant, en attaque surprise.

     Vite. Aller vite. Courir, sauter, récupérer, envoyer valser, atterrir. C’était ce que je devais faire. Une douce chaleur parcouru mon corps à ce moment-là. Je fis un pas en avant : mon pied me poussa en avant de deux bons mètres. Tout mon corps était en ébullition, toute ma peau était légèrement luisante. Des filaments rouges parcouraient mon corps, et s’envolait même à l’air libre. Rapide comme l’éclair, j’ai récupéré le gamin avant que le golem ne l’écrase. Mais pour les autres, je ne serai pas assez rapide.

    J’ai levé ma main droite vers l’oiseau, qui fonçait toujours sur les enfants. Mon pouce agrippa mon majeur comme si j’allais donner une pichenette dans le vide, et c’est exactement ce que j’allais faire. Mon majeur devenait intensément lumineux et je ressentait une très forte chaleur au niveau du doigt.
 
« - Suddenshock Smash ! »
 
     Je fis une pichenette dans le vide. Un bruit sourd détonna dans l’air, et l’air se pressurisa d’un coup puis se dépressurisa, envoyant une onde de choc foudroyante sur l’oiseau. Pris dans l’onde de choc, l’oiseau fut éjecté violemment de sa trajectoire sur 500 mètres. Il était trop loin pour faire quelque chose maintenant. Mon majeur s’enflait à vue d’œil, devenant tout rouge. Je ne faisais pas attention à ce détail.
 
« - Qu’est-ce que vous faîtes à rester ici !? COUREZ AU LIEU DE RESTER PLANTÉS LA !! »

 
     J’ai mis le gosse, que je tenais sous mon bras gauche, sur mon épaule et j’ai couru en direction du village le plus vite possible, en accompagnant le groupe d’adolescent. Mon doigt était cassé, je le savais très bien. Mais cela ne changeait en rien la douleur que je ressentais.

     Au bout d’un court temps, nous sommes arrivés au centre du village. Je voyais un attroupement qui s’était déjà formés, avec des adultes assez inquiets. « Ils sont sûrement au courant que des montres vont venir leur faire coucou… », pensais-je. J’ai déposé l’enfant à terre, et une mère cria et se précipita sur son fils. Pendant ce temps, je levais ma main blessée et je visais l’entrée du village, en criant :

« - Faut pas rester planter là, y’a un golem et un drôle d’oiseau fait de glace qui se dirigent tout droit ici, et je pense pas que c’est pour faire connaissance ! Faudrait au moins que des gens se portent volontaire pour aller leur flanquer une raclée, ils ont failli aplatir des gosses quand même ! »
 
     Hors d’halène, j’avais quand même réussi à dire ces mots. Il reste plus qu’à savoir qui aurait le courage de se dévouer pour arrêter ces deux monstres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Protégeons Fureku, attaque d'entités glacées !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention, les monstres nous regardent, protégeons nous avec nos super fraises tagada.
» "Nous protégeons ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes." (Allison Argent)
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Le pois congo : source de protéines et de devises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuro ka Shiro :: Zone RP :: Région de Fuyu :: Village Fureku :: Lac Gelé-
Sauter vers: