Forum de RP Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Warrior's day [PV:Grimpow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alban Chaos
Soldat
avatar

Messages : 6

MessageSujet: Warrior's day [PV:Grimpow]   Jeu 21 Jan - 9:33

"C'est pas possible! J'ai échoué!"

Alban Chaos tomba à genoux devant le portail pourtant grand ouvert, mais dont il lui était impossible d'entrer. Il avait les mains sur une surface plate et dure, mais invisible, entre les deux battants très largement écartées de l'entrée principale du camp. Le pauvre garçon avait fait tout un chemin en vue de devenir chevalier et le voilà recalé avant même le début des véritables épreuves. Son but en cela était d'acquérir un haut rang, afin de pouvoir approcher les plus grands mages du royaume, pour qu'ils le libèrent de son armure. Cette dernière ne comptait toujours pas le lâcher. En effet, Alban vivait en portant ses équipements matin, midi et soir, depuis la première fois où il avait eu le malheur de la toucher, dans cette grotte obscure à la sortie de son village. Depuis qu'il la portait, les ennuis n'avaient fait que s'entasser, il n'avait fait que fuir de ville en ville. Il en venait à regretter le bon vieux temps où les jeunes de son village le martyrisaient.

Il finit par pousser un profond soupire, avant d'entendre les rires des autres candidats qui passaient les un après les autres, sans aucun mal. C'était, pour eux, comme s'il n'y avait jamais eu de barrière au milieu de ce portail. Ce n'en était que plus frustrant, pourquoi lui? D'autres furent repoussés, mais ils rentrèrent immédiatement chez eux. L'humiliation à part, ils avaient un endroit où retourner, c'était la raison pour laquelle ils n'insistaient pas. Quant à Alban, il lui faudrait traverser à nouveau le royaume de Shiro pour retourner dans son village, ce qu'il refusait tant qu'il n'aurait pas trouvé une solution. Devant un petit tas de foule qui se formait de plus en plus, homme par homme, femme par femme, enfant par enfant, il tenta de passer en force, sans résultat satisfaisant. Soit il poussait de toutes ses forces, et alors, la barrière ne vacillait même pas. Soit il prenait de l'élan, avant de foncer dedans, mais elle le repoussait en le projetant en arrière.

Alors qu'il ne restait plus que dix minutes avant le début de la première épreuve, un examinateur -un véritable chevalier vétéran- s'approcha de l'entrée, depuis l'intérieur, en voyant tous ces gens réunis devant le grand portail. Il put ainsi en connaître la cause: ce gamin idiot qui s'utilisait comme bélier devant un phénomène magique. Il soupira, avant de lui demander de rentrer chez lui. Mais Alban refusa, avant de recommencer les deux méthodes précédentes, chacune leur tour. Le vétéran continua de lui envoyer des pics de découragement, mais le garçon continuait en poussant des hurlements de rage. Au final, il prit le plus grand élan qu'il put, avant d'utiliser la vitesse que l'armure lui offrait pour courir plus rapidement qu'un humain ordinaire, avant de s'écraser de nouveau contre la barrière. Mais au lieu de se laisser repousser comme les fois précédentes, il résista de toutes ses forces, repoussant le champ de force. Il alliait ainsi les deux méthodes: foncer dans la barrière et la pousser.

Lentement mais sûrement, il passait au travers. Les gens se mirent à lui lancer des cris d'encouragement, hommes, femmes et enfants. Alban continuait ainsi d'avancer, son armure se désintégrant peu à peu sous cette énergie magique. Il y avait un prix à payer pour forcer le destin: se brûler les ailes. Mais lui perdait sa protection, tout en brûlant lui- même superficiellement. Il poussa un dernier hurlement en passant de l'autre côté, retombant au sol aux pieds de l'examinateur qui gardait une expression impassible. Bien qu'en réalité, il était impressionné. Le garçon se releva en haletant, sous les applaudissements et les sifflements d'excitation de la foule. Certaines parties de son armures étaient totalement désintégrées: une partie des brassières dont il se servit pour se protéger, la moitié du casque et une partie des jambières. Sa peau était brûlée par-ci par-là, notamment le dos des avants- bras, les cuisses et une partie du visage. Dans quelques jours, il n'y paraîtrait plus rien, s'il prenait le temps de guérir. Il avança vers le reste des candidats, la tête droite.
Revenir en haut Aller en bas
Grimpow
Bras Droit Noir
avatar

Messages : 28

Personnage RP
Niveau : 25
Missions effectuées: 0
Meilleur ami: Salietti d'Estaglia

MessageSujet: Re: Warrior's day [PV:Grimpow]   Dim 31 Jan - 20:02

|| Comme tous les autres candidats qui avaient franchi avec succès le portail d'accès, j'avais la tête tournée vers celui-ci, mon regard azuré perçant au travers de mon capuchon rouge. Un silhouette semblait vouloir franchir le grand portail magique qui faisait office d'entrée, mais à son grand désarroi, il n'y arrivait pas. Pourtant, il semblait être taillé pour les dites épreuves qui nous attendaient. Son armure ne le rendait pas terrifiant, mais montrait une certaine préparation et lui donnait une stature bien différente de celles des autres candidats. Mais, ayant compris le système de la barrière magique, malgré toute la bonne volonté du monde, elle ne le laisserait pas passer. Il s'agissait d'un moyen magique permettant une sélection aiguisée des candidats aux futures épreuves pour devenir un Chevalier de Shiro. Un rang m'intéressant, moi, Grimpow, Bras droit noir, pour la simple et bonne raison qu'une fois Chevalier, j'aurais une part importante de la vie dans la contrée de Shiro dans la tête et je serai plus apte à espionner.
J'avais réussi à duper non pas sans difficulté le Roi Blanc, cet étrange personnage si jeune et si puissant. Tromper le reste des habitants de Shiro devrait être une tâche bien moins ardue. La preuve étant, j'avais pu dormir à Kami sous les conseils de mon nouveau Roi. Pendant une semaine durant, j'avais pu me renseigner, poser des questions et chercher quelques failles à Shiro, quelques manières de vivre. Habitué à celles de Kuro, il me fallait maintenant m'adapter à cette contrée si luxuriante et si brillante.
J'en étais arrivé à deux conclusions. La première était qu'une occupation distrayante me manquait, et la deuxième, que je devais sérieusement penser à réellement faire mon travail. Espionner Shiro... Je n'avais pas encore organisé mes retours à Kuro pour y divulguer des informations, mais cette partie de mon plan viendra à point qui sait attendre.

Le matin même, je m'étais rendu à ce fameux camp pour me renseigner sur ces histoires de Chevalier. Ce rang important octroyé à quiconque réussirait avec brio les épreuves proposées. Outre le côté pratique, j'avais été attiré par cette mention spéciale qu'était celle de « Chevalier » car... Cela me rappelait mon passé. Entre autre, un passage marquant en compagnie de Salietti d'Estaglia, le chevalier errant devenu mon meilleur ami... J'en avais eu presque les larmes aux yeux. Cette pensée me donna l'idée de tenter d'être à mon tour un Chevalier, ce que je n'avais jamais été. Pour honorer la mémoire de Salietti...
Mais il fallait que je reste discret. Ma pierre ne serait utilisé qu'en cas d'extrême nécessité, et j'éviterai le plus possible de me faire remarquer. Finesse et délicatesse, voilà deux adjectifs me caractérisant.
Ainsi, en arrivant sur les lieux, un garde fièrement vêtu d'une armure dorée agrémentée d'un blason de Shiro m'indiqua qu'il me suffisait de me rendre là où d'autres candidats attendaient déjà pour disputer les épreuves. Cela semblait être ouvert à la moindre personne, ce qui était assez étrange. Mais je ne m'étais absolument pas rendu compte de l'enjeu du passage des grandes portes grandes ouvertes du camp. Il fallait montrer à quel point nous étions dignes de pouvoir disputer les épreuves. Pour ma part, la tâche ne fut pas si ardue que cela, bien que j'en eus quelques sueurs froides.

Arrivé devant la barrière magique invisible, je ne m'arrêtais pas, bien décidé à m'approcher de la petite foule de participants qui attendaient de l'autre côté. Il m'était impossible de discerner cet étrange mur constitué d'énergie, indiscernable pour un humain, même un de mon rang. M'avançant un peu plus, je m'immobilisais alors que mes deux pieds étaient juste dans l'encadrure des deux portes. Mon corps se mit à trembler légèrement. Plongé dans un profond mutisme, rien ne semblait pouvoir me déranger. Je n'était pas en pleine méditation, non ; une vision s'étalait devant moi. Malgré mes yeux clos, je voyais devant moi un paysage dévasté. J'étais debout, sur le toit d'une tour de pierre, entouré de cadavres sanglants et de flèches plantées ici et là. Mais la plus grosse tâche noire dans ce décor de mort n'était autre que le corps gisant sans vie, une flèche plantée entre les deux yeux, d'une homme vêtue d'une armure. J'avais envie de crier, mais aucun son ne sortait de ma bouche. Le sol semblait se dérober sous mes pieds, et je tombais brusquement à genoux. Les regards braqués des participants ne m'importaient pas. Je ne me concentrais que sur ma vision d'horreur. Le ciel rouge et les cris des corbeaux rôdant autour du maigre champ de bataille couplés à l'odeur de putréfaction me donnaient la nausée. Mes muscles se contractèrent. Je devais résister. Mon imagination me joue des tours... C'est peut-être la première épreuve. M'incliner dès le début, quelle amateurisme... Puisant dans ma force intérieure et dans mon corps, j'arrivais à ramper en avant, passant complètement les doubles portes dans la réalité, et arrivant à hauteur du cadavre dans ma vision. Lentement, je tendis mon bras droit engourdi et pris de spasmes, prenant difficilement la flèche plantée dans le crâne du chevalier à terre. Jamais tout cela n'était arrivé de cette façon... Ce n'était pas moi... Je n'avais rien fait... ||

- Ce n'était pas... MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

|| Brusquement, je rompis le silence de plomb qui s'était installé en lâchant un cri inhumain. Ma voix, qui semblait être amplifiée par une énergie qui m'était inconnue, ébranla et fit chanceler toutes les personnes présentes. Une vague de poussière se souleva, et on entendit un bruit de verre brisé. Derrière moi, et je ne pouvais pas le voir, la barrière magique était apparue, blanche et lumineuse... Avec des brisures un peu partout. Progressivement, les brisures s’agrandirent jusqu'à ce que dans un bruit aigu les morceaux de barrière ne tombent sur le sol. Moi, ce que je voyais, c'était simplement la flèche que je venais de retirer tout en criant, et que j'avais lancé le plus loin possible. Je rouvris les yeux, me les essuyant pour rendre ma vision nette. Les autres candidats me regardaient étrangement. Je me relevais, passant ma manche rouge sur mon front et réajustant mon capuchon. Pour ce qui était d'une entrée calme, c'était raté... J'allais me mêler à la foule, de sorte à ce qu'on ne me remarque pas plus. La barrière d'entrée m'avait fait affronter une peur née de mon passé, et fort heureusement, il s'était écoulé tellement de temps que j'avais réussi à la dominer.

Le jeune homme en armure réussit à passer. Je pus constater qu'il était très jeune une fois la protection franchie puisqu'une bonne partie de son casque était détruite. En le voyant, je lâchais un petit sursaut. C'était comme si il avait provoqué quelque-chose en moi. Je tournais la tête à droite et à gauche. Tout le monde semblait ébahi. Moi, je ne ressentais rien, bien au contraire. Il me faudrait découvrir ce qui clochait. Mais pour l'heure, je jetais un dernier regard vers le garçon en armure qui m'intriguait tant avec d'observer l'examinateur qui allait nous annoncer toutes les modalités des épreuves. ||

_________________
"- Alors, vous pensez que personne ne peut éviter le destin ?
- Ce que je crois, c'est que chaque fois que nous prenons une décision, qu'elle soit bonne ou mauvaise, nous forgeons notre propre destinée. Certaines de ces décisions nous rapprocherons de nos objectifs, d'autres nous en éloigneront. Mais ce qui est vrai dans tous les cas, c'est que nous ne pouvons échapper à leurs conséquences."




Revenir en haut Aller en bas
 
Warrior's day [PV:Grimpow]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dynasty warrior
» Maple Story ^^
» Orc et ange, étrange combinaison! [ Luyak Salamia]
» Jaho "The Zulu Warrior"(en cours)
» Au grand jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuro ka Shiro :: Zone RP :: Région de Shiro :: Camp d'Eikõ-
Sauter vers: